Orienter son diagnostic à partir des fiches professionnelles : est-ce une bonne idée ?

Lorsque nous sommes souffrants, nous nous rendons à l’hôpital pour rencontrer un médecin. Mais, avant toute prescription, ce dernier procède d’abord à l’analyse des symptômes de notre maladie.

Ce faisant, il utilise parfois des fiches professionnelles de diagnostic. Qu’est-ce qu’une fiche professionnelle ? Quel rôle joue-t-elle dans la pose d’un diagnostic ? Faut-il toujours s’en servir ?

main La technologie gadget oreille bijoux l'audio écouteurs des lunettes hôpital organe docteur Soyez bénis médical écouter stéthoscope équipement audio appareil électronique Accessoires de mode                                                                                                                                                    Creative Commons (CC)

Importance de la fiche professionnelle de diagnostic

Dans le domaine médical, une fiche professionnelle est un document qui répertorie toutes les informations qui entrent en ligne de compte pour l’établissement du diagnostic d’une maladie. Ainsi, une fiche professionnelle sur l’anémie par exemple renseignera sur toutes les conditions qui favoriseraient la diminution de l’hémoglobine dans le sang.
Il reviendra alors au médecin de comparer les symptômes du patient avec les informations renseignées sur la fiche professionnelle d’orientation de diagnostic, en vue de décider du soin réservé au patient. Mais, doit-on toujours s’y fier ?la personne professionnel métier bras cuisinier hôpital docteur injection traitement une analyse guérir maladie je suis un étudiant Tomographe médecin généraliste                                                                                                                                                        Creative Commons (CC)

La fiche professionnelle de diagnostic : un instrument à utiliser avec modération

En réalité, seule la fiche ne peut servir à poser un diagnostic définitif. Plusieurs autres facteurs entrent en ligne de compte dans l’apparition d’une maladie. Il s’agit entre autres de l’environnement, de la psychologie relationnelle, du travail exercé, etc.

Pour poser un diagnostic juste, il faut donc procéder en trois étapes, à savoir :
  • S’intéresser aux plaintes du patient, déterminer les symptômes grâce à la fiche professionnelle ;
  • Comprendre la façon dont les patients vivent, leurs relations sociales et leur psychologie ;
  • Déterminer les causes de la maladie en se basant sur l’environnement du patient, son cadre de vie, son alimentation, etc.

En somme, l’utilisation des fiches professionnelles de diagnostic n’est pas la seule unité de mesure pour déterminer la maladie d’un patient. Il faut également y joindre le facteur social et l’environnement.

Source des images :
https://pxhere.com/fr/photo/1093034
https://pxhere.com/fr/photo/647862

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *