Quelques astuces pour avoir une fille

De nombreux couples ont déjà une préférence concernant le sexe de leurs futurs enfants. Cependant, si certains laissent le hasard choisir, d’autres tentent d’avoir le bébé qu’ils désirent. D’ailleurs, il existe aujourd’hui une méthode naturelle permettant d’augmenter ses chances d’avoir une petite fille ou un petit garçon.

L’approche diététique : une méthode pour choisir le sexe de son futur enfant

Choisir le sexe de son enfant n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. En effet, c’est un procédé qui consiste à agir sur les mécanismes de la reproduction humaine. Il faut effectivement provoquer l’union d’un spermatozoïde X ou Y avec l’ovule.

Avant de récentes études, seule une intervention chirurgicale interdite dans de nombreux pays  a permis d’obtenir ces résultats. Mais depuis, les couples peuvent enfin avoir le choix du roi, grâce à une méthode naturelle et inoffensive pour la santé de la femme et le bébé. Il s’agit de l’approche diététique.

Cela consiste à modifier le pH des sécrétions vaginales de la femme à l’aide d’une alimentation adaptée. Les résultats des dernières recherches prouvent que les spermatozoïdes porteurs d’un chromosome Y ont plus de chance d’atteindre l’ovule dans un milieu alcalin, ce qui augmente les probabilités d’avoir un garçon. En revanche, si la glaire cervicale est légèrement acide, le couple aura certainement une petite fille. En régulant le pH de sa flore vaginale, on parvient donc à choisir le sexe du fœtus.

Tout ce qu’il faut savoir pour avoir une fille

L’approche diététique affiche un taux de succès supérieur à 80%. Mais pour garantir sa réussite, maman doit respecter quelques restrictions. En effet, il faudra s’interdire certains aliments pendant quelques mois.

Ainsi, pour tomber enceinte d’une fille, maman doit préparer son corps pendant environ trois mois, afin que ses sécrétions vaginales atteignent le bon pH. Cela consiste à consommer des aliments riches en magnésium et en calcium. De ce fait, il est nécessaire de privilégier les produits laitiers, ainsi que les légumes verts, les céréales complètes et les oléagineux. En revanche, on doit éviter les viandes fumées et les charcuteries qui sont riches en potassium et en sel. Ce sont en effet des éléments qui peuvent rendre le pH plus alcalin et donc, faire échouer le régime.

Dans tous les cas, avant de commencer la diète, il faut impérativement consulter un spécialiste. Celui-ci fournira de précieux conseils et il prescrira également des suppléments diététiques pour éviter une carence alimentaire. Cet accompagnement permettra de préserver la santé de la mère et du futur bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *