Implants dentaires : une bonne idée ou non ?

implant dentaire

L’implant dentaire constitue actuellement l’une des alternatives les plus efficaces pour régler un problème de manque de dent. Il permet notamment de remplacer une dent manquante pour une plus belle dentition. Il se présente sous forme de racine artificielle généralement en titane. Cependant, il faut savoir que la pose d’implants dentaires peut se révéler être un réel investissement. De plus, elle n’est pas remboursée par l’Assurance-maladie, c’est pourquoi il est utile de bien réfléchir avant de se lancer dans ce type d’opération chirurgicale. Dans cet article, vous trouverez les informations nécessaires pour vous aider à vous décider.

Les soins dentaires

La pose d’implants dentaires est une opération qui ne doit pas être prise à la légère. Cela passe obligatoire par un examen médical chez le médecin. Cette démarche est suivie par la réalisation d’un panoramique ou d’un scanner pour vérifier l’état de la mâchoire et des dents. Il faut savoir que pour pouvoir poser un implant dentaire, il est crucial que la bouche soit en bonne santé. Divers soins concernant les dents et gencives peuvent alors être envisagés. Il est essentiel que le patient ait une bonne hygiène bucco-dentaire. En règle générale, il est toutefois possible de réaliser une implantologie dentaire après une extraction de dents. Bien entendu, le cas le plus fréquent est de planifier l’opération une fois finie la cicatrisation de l’os.

La pose d’un implant dentaire

L’installation d’un implant dentaire passe par plusieurs étapes. Réalisée dans un cabinet dentaire dans une pièce spécifique ou dans un bloc, l’opération est effectuée après anesthésie locale. Une incision est ensuite faite sur la gencive pour l’insertion de l’implant. Cette démarche est réalisée à l’aide d’un foret. Le médecin traitant y place ensuite une prothèse provisoire soit pour des raisons pratiques soit pour des raisons esthétiques. Évidemment, il est possible dans certains cas d’implanter directement la prothèse définitive. Après cette opération, environ deux à six mois, le médecin contrôle si l’intégration de l’implant à la mâchoire est réussie. Vient ensuite la création de la prothèse définitive, suivie de la prise d’empreinte et de l’essayage. La prothèse peut se décliner sous forme de bridge, appareil amovible ou couronne selon les besoins.

Le choix du praticien et les précautions à prendre

Lors de la pose d’implants dentaires, il est crucial de bien choisir le praticien qui réalisera l’opération. Cette pose nécessite une véritable préparation et un réel savoir-faire technique que seul un médecin qualifié possède. Le mieux est d’opter pour un chirurgien-dentiste qui dispose d’une solide expérience dans le domaine. Il doit avoir une formation en implantologie dentaire ou encore disposer d’un diplôme universitaire. Une fois choisi, le praticien doit proposer un devis comprenant ses honoraires et la description complète de l’opération à effectuer. Outre ce choix de médecin, il faut aussi savoir que ce type d’opération peut impliquer certaines précautions. Par exemple, l’implant dentaire est déconseillé en cas de grossesse, de diabète mal contrôlé, de suivi de traitement ou de maladie cardiaque. Pour les personnes suivant les traitements tels qu’un traitement d’ostéoporose, il est crucial de demander conseil au médecin avant de songer à poser un implant dentaire. Le tabagisme est également un facteur qui peut conduire à l’échec de l’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *