Autrefois relégué au rang des croyances, l’hypnose a aujourd’hui trouvé sa place dans le monde moderne. Cette médecine douce constitue un traitement de choix contre le stress, l’anxiété et autres soucis psychologiques. Son application à visée médicale, notamment contre la douleur en anesthésie, est aussi reconnue.

hypnothérapie toulouse

A savoir sur l’origine de l’hypnose

En l’an – 4000, des tablettes mentionnent la pratique de méthodes hypnotiques par le Sumériens. Dans la Grèce antique, les songes dans le sanctuaire étaient qualifiés de pratique médicinale. En France, Avicenne fut le premier à exploiter le concept d’autosuggestion/suggestion pour guérir au 9ème siècle.

La découverte de l’hypnose reste à ce jour sujette à des controverses. Néanmoins, il s’est avéré qu’elle a commencé au 18ème siècle avec le médecin Franz Antoine Mesmer. A cette époque, celui-ci pratiquait sur des patients la magnétothérapie. Vers la fin du 19ème siècle, l’hypnotisme a connu son heure de gloire dans l’Hexagone. Ce phénomène s’est traduit par des querelles opposant les disciples d’Hippolyte Bernheim et ceux de J.M Charcot.

Au fil du siècle, l’hypnose a su faire valoir son efficacité aujourd’hui à coup de recherches médicales. Cette technique devient même préconiser contre les maux psychiques comme le stress ou la dépression. Dans l’univers médical, les professionnels de la santé sont unanimes quant à l’efficacité de l’hypnoanalgésie et l’hypnosédation.

 En quoi consiste l’hypnose alors ?

L’hypnose peut être définie comme un état modifié de conscience. C’est un phénomène aussi naturel que le sommeil. Il se produit lorsqu’un individu se sent absorbé par une activité quelconque, par exemple en lisant un livre. Pratiquée dans un cadre thérapeutique, cette technique rend accessible des ressources peut exploitées du cerveau du patient. Cela explique son efficacité à activer des pouvoirs d’auto guérison. Pour déclencher cette capacité, le spécialiste de hypnothérapie toulouse  va s’appuyer sur des suggestions.

Au cours de la séance, le praticien invite le sujet à se débarrasser des idées nuisibles. Il suggère de les remplacer avec des valeurs qui correspondent mieux à l’individu. Cette interaction met l’accent sur la motivation du sujet à traiter. En effet, les suggestions mentales ne donneront aucun effet si l’individu n’est pas impliqué.

Selon les experts, l’état d’hypnose est favorable pour le changement. Cela explique son efficacité à changer les comportements nuisibles à l’être humain. L’hypnose permet même de dépasser certaines limites au quotidien. Son application est vaste mais il convient de citer son efficacité pour gérer les phobies ou les émotions. L’hypnothérapie constitue aussi une grande aide dans l’arrêt du tabac. En 2015, l’Inserm a reconnu son utilité pour combattre les douleurs chroniques.

Quel type d’hypnose pour quel traitement ?

L’approche en hypnose peut diffère d’un professionnel à un autre. En tout cas, la méthode dite Ericksonnienne figure parmi les plus utilisées. Elle peut être assimilée à de l’hypnose classique mais avec un fonctionnement linéaire. Lors de l’intervention, le praticien peut recourir à différentes techniques de communication pour faciliter le dialogue : altération sensorielle, recadrage, suggestions composées ou indirectes, etc.

L’hypnose classique fait partie des formes plus anciennes de cette pratique. Elle est directe et autoritaire, d’où son efficacité à modifier rapidement le ressenti corporel. C’est la technique la plus utilisée contre les problèmes comportementaux dont les phobies.

Peu connue, l’hypnose humaniste peut aider un sujet à donner du sens à ses troubles. Durant les séances, le thérapeute se conduit comme un guide pour le patient pour le permettre d’accéder à son inconscient.